Histoire

A l’origine

Au début du XIIe siècle, Alain IV Fergent, duc de Bretagne, fait construire le château pour Guégon, premier seigneur de Blain. En 1225, Hervé Ier, seigneur de Blain, épouse Constance, veuve de Guillaume de Clisson, qui avait un fils Olivier, futur Olivier Ier de Clisson, qui hérite de la seigneurie de Blain ; mais le duc de Bretagne, Jean II, fait démanteler le château.

Olivier II le restaure et l’agrandit. Olivier III joue un double jeu entre les royaumes de France et d’Angleterre. Il sera condamné à la décapitation, en 1343, par Philippe de Valois. OlivierIV a juré de venger son père et part pour la cour d’Angleterre, combattre dans la guerre de succession de Bretagne. Revenu en France, il rejoint Du Guesclin à qui il succédera comme connétable de France. Il fortifie et agrandit le château de Blain mais fait détruire le château du Gâvre. En 1409, la fille d’Olivier IV épouse le vicomte Alain VIII de Rohan et la propriété change de famille.

La grande famille des Rohan

Jean II de Rohan, seigneur de Blain de 1462 à 1516, restaure et améliore le château pour l’adapter à la défense d’une nouvelle arme, le canon. En 1551, René I de Rohan héberge Henri II, roi de France et Catherine de Médicis. La famille de Rohan, sous influence, se converti au protestantisme en 1558. Henri Ier de Rohan donne asile aux calvinistes de Nantes et ferme l’église de Blain en 1562. Le duc de Mercoeur, catholique et chef de la ligue Bretagne occupe le château en 1586, puis Jean de Montauban, descendant des Rohan, prend le château par surprise. En 1590, Mercoeur revient et organise le siège de Blain avec une puissante artillerie. Henri II devient chef du parti calniste en 1603, après la mort d’Henri IV. En 1621, il fait fortifier le château et est condamné à mort par Richelieu, le château doit être démoli et ses biens confisqués. Il récupère ses biens et son honneur en 1629, puis se met au service de Louis XIII. Le château devient ensuite une demeure de plaisance pour les Rohan. La duchesse Marguerite de Rohan épouse Henri Chabot en 1643. Louis XIV érige Blain en marquisat en 1660 puis révoque l’édit de Nantes en 1685. Le dernier duc de Blain meurt en exil en 1785. Durant la révolution, le château sert de prison et d’entrepôt mais une grande partie de l’histoire régionale est détruite par un incendie. Sous Napoléon Ier, quatre cents prisonniers espagnols y sont logés pour construire le canal de Nantes à Brest à partir de 1812.

Après les Janzé, le château passe aux mains des Lareinty (propriétaires du château de Pont-Piétin). Marie Bonaparte, femme du prince de Grèce, introductrice de la psychanalyse en France, achète le château en ruine, le fait restaurer et fortement modifié en 1914.

La vie après

1940, le château est occupé par les Anglais puis les Allemands et en 1944 par les Américains et les FFI. Les Frères de Saint-Jean-Baptiste de la Salle rachètent le château en 1950 et, après restauration, y installent le Petit Niviciat puis le collège. Les parties XIVe sont classées monuments historiques et deviennent propriété communale en 1976, le Logis, Les Celliers, les parking et jardins à la Française sont aujourd'hui une propriété Privée exploitée en partie.

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
©Le château de la Groulais